Rechercher

Candidature d’Anderlecht visant à développer un BAPA sur son territoire


Monsieur le Conseiller,


Comme je l’avais déjà évoqué précédemment, un comité de pilotage a été créé, composé du CPAS, du service Population, du service Prévention, de deux ASBL anderlechtoises actives en éducation permanente et cohésion sociale (dont l'UPA ), d'un opérateur linguistique (le SAMPA ASBL) et d'un BAPA (VIA ASBL).


Ce comité de pilotage a participé à  la rédaction du dossier de candidature. Le collège a donné son accord pour la création de l'asbl et l’asbl Bapa Anderlecht a été créé .


Ses objectifs :  

- mettre en œuvre le parcours d'accueil pour les primo-arrivants, qui a pour objet d'accompagner les bénéficiaires à titre individuel afin qu'ils puissent mener leur vie de manière autonome et accroître leur participation sociale,économique et culturelle, mais également qu'ils soient sensibilisés aux enjeux liés à leur insertion en Belgique;

- permettre aux primo-arrivants et à leurs enfants de s'intégrer positivement dans la société belge, de devenir des citoyens responsables, capable de contribuer au développement d'une société démocratique, solidaire, pluraliste, tolérante et ouverte;

- lutter contre l'exclusion et tendre vers une égalité des chances;


A-t-elle été déposée et quand ? 


La candidature a été déposé le 19 avril 2019 par mail et déposée sur place comme le demandait la procédure, celui-ci a d’ailleurs été jugé recevable.


Pouvez-vous me mentionner les grandes lignes de cette candidature ?


Il est très compliqué de la résumer en quelques lignes, celle ci reprend les statistiques liées aux primo arrivants à Anderlecht, les prévisions en terme de moyens humains, matériel et financier, description de l’expérience de la commune et du CPAS dans l accueil des primos arrivant, ainsi que toute la méthodologie. Ce dossier très complet est à votre disposition.



Des discussions ont-elles été entreprises avec la Région en vue de baliser notre candidature ?


Oui par le biais des membres des différents Cabinets , mais aussi entre politique. Des contacts ont été aussi pris avec les communes avoisinantes. Au niveau de l administration des contacts ont été pris avec la COCOF.


Quelles sont les raisons qui expliquent le non aboutissement d’une candidature anderlechtoise ?


Une série de remarques ont été faite concernant notre dossier. Nous avons souhaité vous apporter une justification pour chacune d’elles.


x locaux pas adaptés 

Selon nous, ils l’étaient bien et, si nécessaire la commune d'Anderlecht pouvait en trouver d’autres dans le périmètre.


x L'ouverture au 1 fevrier 2020 ne permettra pas de respecter le prescrit de l'arrété d execution et d'obtenir l’arrêté definitif dans le délai de 6 à 9 mois.

Reproché à l'asbl Bapa Anderlecht hors la même situation était rencontrée également par l'asbl Bapa BXL à l’époque.


X L'équipe ne possède pas les qualifications requises

L'équipe devait être effectivement être engagée. Mais un comité de pilotage est déjà composé, reprenant différents travailleurs du CPAS, du service prévention, du service cohésion sociale de la cellule CRIPA(cellule relation interculturelle Primo Arrivant) ayant une expertise avérée dans l'accueil et l'orientation des primo-arrivants (rôle spécifique de la CRIPA). Possibilité pour les travailleurs communaux d'être affectés au BAPA


x Les partenaires avec les institutions similaires de l'ensemble de la région Bxl capitale devront être développés/ les réseaux et les partenaires restent très localisés sur le territoire d'Anderlecht.


Or, l'administration communale, via le service prévention (la cellule Cripa), est partenaire au niveau régional du BAPA Via, du CBAI, de l'asbl le Foyer, l'asbl Sampa, du Cire et d'autres services/ associations. Le CBAI et Foyer ASBL sont spécifiquement membres du comité de pilotage de la CRIPA.


Dans le travail individuel de la CRIPA des contacts quotidiens sont noués avec les administrations communales des autres communes, avec des juristes, des services de santé (hôpitaux, maisons médicales, etc.), des écoles et services scolaires (PMS, équipes mobiles CFWB), des services prévention, etc. Pour nous, notre réseau était donc plutôt étoffé et multilatéral.


X Le projet Bapa Anderlecht semble d'avantage orienté vers l'insertion socioprofessionnelle de migrants. Cette asbl peut se targuer d'une expertise dans le domaine de l'aide sociale, mais dispose d'une moindre reconnaissance et expertise pour les primos arrivants contrairement à l'autre candidat.


Faux, la CRIPA- comme le spécifie le nom de la cellule- est spécifiquement dédiée aux primo-arrivants. Sa mission est la Médiation interculturelle et de l'orientation/accompagnement à l'intégration des personnes primo-arrivantes. La CRIPA ne propose pas d'ISP à proprement parler, elle oriente uniquement les personnes vers services ad hoc. La toute grande majorité du public de la CRIPA est justement primo-arrivante (arrivée depuis moins de 3 ans, parfois quelques mois seulement) cf. Chiffres CRIPA, public principalement Syrien car dernière communauté arrivée en Belgique.


Enfin, nous regrettons tout de même aussi le temps fort court pour la rédaction de l’appel à projet, à savoir 1 mois, et également le délai d’étude des dossiers par l’administration, à savoir 5 jours entre le délai de réception et la décision finale (en ce compris trois jours du week-end de Pâques), au lieu d’un mois comme initialement prévu.


Entrevoyez-vous une suite à cette démarche visant à développer une structure d’accueil et d’encadrement des primo-arrivants dans notre commune ?


Oui. Plusieurs réunions de réflexions ont déjà eu lieu. Le Conseil d administration de l actuel Asbl Bapa Anderlecht a fait le choix de garder cette ASBL afin de développer cette structure d accueil. Les objectifs seront les mêmes visés par le Bapa.  

Elle serait composé des mêmes partenaires qui s apprêtent soit à détacher du personnel (CPAS, Service Population...) soit des moyens financiers (service Cohésion).

Le lieu pourrait être celui actuellement loué par le service Prévention, (Rue Grisar), lieu actuel de la cellule CRIPA, donc déjà identifié par les primo arrivant, qui est composé d espaces d accueil et de permanences. Il est le plus proche de la gare du midi et situé dans les zones prioritaires .


Le fait de centraliser les opérateurs et partenaires au sein d’une infrastructure et d’une ASBL permettra de consolider et de donner une identité au travail déjà effectué depuis plusieurs années par la commune.

Ce projet est évidemment de plus petite envergure que celui déposé dans le cadre de l’appel à projet mais nous permettrait de malgré tout d’offrir une structure d accueil sur Anderlecht qui soit de qualité.


Dans le futur, des moyens financiers pourraient être trouvé à la Région notamment dans le cadre des priorités des contrats de cohésion sociale. Le fonctionnement de la structure nous aidera également dans le cas de nouveaux appels à projet régionaux concernant les BAPAs.